FONCTIONNEMENT

L'ICV utilise une  ligne du temps préparée par le patient (ou avec l'aide du thérapeute si nécessaire).

La Ligne du Temps est une liste de souvenirs, un souvenir par an, qui est lue au patient par le thérapeute, afin de faire visualiser chronologiquement ces souvenirs au patient. (VOIR ICI)

Visualiser un à un les souvenirs de la Ligne du Temps de manière répétée, en partant d’un événement traumatique ou douloureux, permet au patient de connecter le souvenir traumatique au présent et d’éliminer sa charge émotionnelle : le patient réalise et intègre en profondeur que l’événement traumatique est passé.


L'ICV repose sur le fait de relancer l’intégration neuronale et la capacité innée du corps et du psychisme à se guérir (via une connexion corps esprit). Sans retraumatiser.


PLUS D EXPLICATIONS:

Lorsqu’un événement trop difficile ne peut être « digéré », il est déconnecté des autres réseaux neuronaux et n’est pas vécu comme passé lorsque l’on se le remémore.  Pour ramener ce cerveau à un niveau de fonctionnement optimum il va falloir ré-intégrer les « anneaux » dissociés dans le système. 

Les répétitions de la Ligne du Temps :
-Permettent la connexion entre les différents neurones sollicités grâce à l'imagerie mentale :
car les neurones rattachés aux différentes années vont se relier ensemble pendant que le patient est encouragé à se souvenir de sa vie (car les neurones qui déchargent ensemble, créent des connexions entre eux =>plasticité neuronale : le cerveau peut changer tout au long de la vie). 
-et consolident ces connexions, jusqu’à ce qu’une nouvelle façon d’envisager les moments difficiles de sa vie émerge. 

-En permettant à ces réseaux isolés de se rattacher à des réseaux plus récents contenant des informations sur des événements de vie eux aussi plus récents, il y aura une intégration de l’expérience pénible et une augmentation de la capacité fonctionnelle globale du cerveau.

 -Démontre au cerveau que les événements douloureux sont terminés (grâce à la consolidation de ces connexions) .

-Les circonstances qui réveillaient des émotions négatives vont perdre leur charge émotionnelle quand elles sont rattachées à une pensée plus adulte, plus actuelle grâce aux nouvelles connexions neuronales.

OBJECTIFS:

-Faire sentir au patient dans son corps la sensation que l’événement est terminé et que le temps a passé depuis l’événement, grâce à l’expérience de la Ligne du Temps.

-Permettre la « digestion » des émotions du passé

-Faire en sorte que le corps ne réagisse plus (malgré nous) actuellement puisqu’on sent dans son corps (et le cerveau le comprend aussi ) que le passé est terminé/les souvenirs du passé sont réellement passés

-Permettre de comprendre que les stratégies développées dans le passé pour y faire face (fuir, éviter, se couper de ses émotions, ...) n'ont plus de raison d'être.

-Puisque nous sommes constitués de la somme de nos expériences, lorsque les émotions liées aux souvenirs s'estompent, le comportement change.

CE QUE L' ICV APPORTE:

La Ligne du Temps permet de consolider et de détraumatiser le patient en douceur et débouche sur une prise de recul de ce dernier sur sa propre vie accompagnée, typiquement, d’une meilleure image de soi, d’une amélioration des symptômes anxio-dépressifs et d’une résorption des tendances dissociatives et des symptômes post-traumatiques.


Ce que les patients en disent :
-Un sentiment d’être plus adulte


-Un sentiment d’une solidité intérieure, d’un moi plus capable, aimable et plus compétent.

-La capacité de laisser tomber des stratégies de défenses archaïques

-Une amélioration des aptitudes à profiter de la vie et à établir des relations intimes

-Une plus grande habilité au plan de la régulation des émotions

-Un répertoire émotionnel plus vaste.

ICV :

Intégration du cycle de vie: ​est une thérapie d’origine américaine, développée par Peggy Pace,

sous l’appellation de Lifespan Integration.

LES DIFFERENTS PROTOCOLES

Protocole de base (PB)
Durant ce protocole, le patient visualise le "film" de sa vie. Les répétitions de la ligne de vie permettent au système corps-esprit d'assimiler les souvenirs comme des évènements passés.

Protocole standard (PS)
Lors de ce protocole, le thérapeute utilise une technique nommée le "pont d'affect" ("affect bridge"). A partir des sensations présentes dans son corps, le patient trouve un souvenir source connecté à son problème actuel. Grâce à l'imaginaire, le thérapeute permet au patient de revisiter son passé et l'accompagne pour lui apporter tout ce dont il a besoin pour s'en libérer. Par exemple, le thérapeute peut guider le patient dans l'expression d'une colère qui aurait été refoulée au moment de l'évènement. Une fois le passé réparé, le thérapeute montre au patient que l'évènement est terminé en l'accompagnant par la répétition de la ligne du temps depuis la situation passée jusqu'au présent. Le fait de se remémorer la ligne du temps permet au système corps-esprit de réaliser que le temps a passé, qu'il a survécu à ces souvenirs et que la vie est différente aujourd'hui. 


Protocole du syndrome de stress post-traumatique (PTSD)
Ce protocole est utilisé auprès des patients qui présentent des symptômes de stress post-traumatiques dans le but de les apaiser. Les répétitions de la ligne du temps depuis le traumatisme jusqu'à aujourd'hui sont nécessaires pour faire prendre conscience au système corps-esprit qu'il n'est plus figé dans le passé.

Protocole d'accordage (PA)
Ce protocole permet de réparer un attachement précoce insécure en « réécrivant » et en « revivant » les conditions précoces et en intégrant de nouveaux états positifs sécures générés par la dyade patient-thérapeute (en utilisant une poupée bébé en séance). Il s'applique donc particulièrement aux patients qui ont souffert d'un manque d'accordage dans la relation à leurs figures d'attachement (souvent les figures parentales) dans leur petite enfance. 

Une vidéo qui explique les besoins du bébé auquel ce protocole d'accordage tend à pallier.


Protocole de naissance (PNP)
Ce protocole répare les traumatismes de naissance.

Protocole de traumatisme pré-verbal (PRA)
Ce protocole répare les traumatismes de vie précoce, c'est-à-dire des évènements traumatisants qui ont eu lieu avant l'arrivée de la parole chez l'enfant.


​​

CABINET DE CONSULTATIONS : 

Centre Respire

RUE ALBERT IER, 23 

4280 HANNUT

RENDEZ VOUS

0479/48.96.93



PUBLIC CONCERNÉ:
La thérapie ICV s’adresse à toute personne (de l’enfant à l’adulte).​
​L’ICV permet de traiter les troubles de l’attachement, les troubles dissociatifs et les traumas. 

S'inscrire